Prise en charge paramédicale

L’ensemble des fonctions de la personne atteinte du syndrome de Rett est souvent entravé par les troubles moteurs de type ataxie/apraxie de la marche, stéréotypies des mains et préhension altérée. Le développement des potentialités existantes à imiter, percevoir, communiquer s’en trouve limité, et ce malgré son envie de faire.

Il est important de fixer les trois axes de rééducation prioritaires :

  • L’acquisition ou le maintien de la marche,
  • L’exercice des compétences manuelles et d’une dominance manuelle,
  • Le développement des moyens de communication supplétifs à l’absence de langage oral.

sont abordés de façon combinée en kinésithérapie, en psychomotricité, en ergothérapie, en orthophonie et au cours de séances d’échange et de développement.

Compléter ces rééducations par d’autres types de prises en charge comme la musique, la piscine, le poney, l’éveil sensoriel snoezelen, apporte confort, apaisement diminution de l’agitation et contribuent à l’épanouissement de la personne atteinte du syndrome de Rett.