Psychomotricité

Stimuler les filles atteintes du syndrome de Rett est essentiel.

La psychomotricité, s’attache à mettre en confiance la personne atteinte du syndrome de Rett dans ses différentes expériences motrices, à favoriser sa détente corporelle par des massages simples et doux des différentes parties du corps tout en les lui dénommant, à favoriser les passages d’une posture à l’autre, à l’amener à prendre plaisir à mobiliser son corps et à comprendre qu’il constitue pour elle un outil privilégié de communication et d’échange avec son environnement.

La prise en charge en psychomotricité va viser, à partir de la compréhension de ces étapes du développement de tout enfant, à maintenir et à améliorer les capacités des enfants syndrome de Rett. Les parents, dans leur relation quotidienne avec leur enfant, sont les premiers à le stimuler.
Leur compréhension des étapes du développement de leur enfant est donc très importante et ce, d’autant plus, que le franchissement des étapes -qui se fait naturellement pour un enfant sans handicap- nécessite, dans le cas d’un enfant polyhandicapé, un accompagnement et des stimulations spécifiques.
La prise en charge professionnelle a le même but, mais elle s’appuie sur des moyens différents : une salle équipée pour la stimulation sensorielle et la possibilité d’utiliser des médiateurs éducatifs
Cela passe par une étroite relation parents/professionnels. Il est impensable qu’une éducation psychomotrice se fasse sans la participation active des parents, qui non seulement assument leur rôle de parents, mais qui dans le même temps n’ont aucune possibilité d’accompagner le handicap de leur enfant.

Musicothérapie, balnéothérapie, équithérapie sont de bons outils au service de cette stimulation.

Posted in Syndrome de Rett.