Le syndrome FOXG1

Définition 

Le syndrome FOXG1 est une maladie génétique rare, qui touche autant les filles que les garçons, et qui se caractérise par un trouble neurodéveloppemental associé à une microcéphalie, des mouvements anormaux complexes et de l’épilepsie.

Le gène FOXG1 (Forkhead box G1), situé sur le chromosome 14 entre les régions q11 et q13, a été identifié en 1994. Il s’agit d’un gène essentiel dans le développement du cerveau en anténatal, permettant, entre autres, la migration des neurones vers la périphérie du cerveau.

Avant d’être impliqué dans une forme variante du syndrome de Rett, des anomalies du gène FOXG1 avaient été décrites en 2005 chez des patients avec une déficience intellectuelle sévère, une malformation cérébrale et une microcéphalie.

Aujourd’hui, les neuropédiatres s’accordent à dire que le syndrome FOXG1 ne doit plus être associé cliniquement au syndrome de Rett.

Les principales différences entre le syndrome de Rett et le syndrome FOXG1 sont :

  • La régression typique du syndrome de Rett est absente, puisque le retard de développement est présent dès la naissance
  • Les trois symptômes principaux associés à FOXG1 : la microcéphalie, l’épilepsie et les mouvements anormaux ne sont pas les mêmes que ceux utilisés pour définir le syndrome de Rett.

 

Le syndrome FOXG1 par le Pr Thierry Bienvenu, biologiste généticien 

La forme congénitale du RTT a été associée à des mutations du gène FOXG1. Dès 2005, l’équipe du Pr Véra Kalscheuer a rapporté le cas d’une fille âgée de 7 ans présentant un handicap mental sévère associé à un élargissement asymétrique des ventricules cérébraux, des défauts de myélinisation des lobes frontal et pariétal, une agénésie du corps calleux, une épilepsie et une microcéphalie (Shoichet et al. 2005). Les investigations génétiques concluent à une translocation équilibrée affectant les chromosomes 2 et 14, interrompant le gène FOXG1 (forkhead box G1) situé sur le chromosome 14. Par la suite, des microdélétions du chromosome 14 emportant notamment FOXG1 et des mutations ponctuelles faux-sens, non-sens et entraînant un décalage du cadre de lecture dans le gène FOXG1 ont été identifiées chez des patients présentant une forme congénitale de RTT (Bisgaard et al. 2006, Papa et al. 2008 ; Mencarelli et al. 2009 ; Ariani et al. 2008). Plus récemment, des duplications affectant le gène FOXG1 ont été rapportées chez des patients présentant une déficience intellectuelle associée à des spasmes infantiles et des anomalies faciles (Yeung et al. 2009 ; Brunetti-Pierri et al. 2011).

Pr Thierry Bienvenu, biologiste généticien
Professionnel n’ayant aucun conflit d’intérêt financier avec l’industrie pharmaceutique, laboratoire ou fabriquant

Derniere mise a jour le 22 Oct 2018